Concernant les courses alimentaires, nos dépenses ont nettement diminué, et pourtant, nous ne mangeons pas plus mal, mais alors notre compte lui, fait moins la tête. Premièrement, une règle de base, évidente : ne JAMAIS faire ses courses le ventre vide. Cela peut paraître idiot mais c’est clairement prouvé que vous serez bien moins tenté. Avec cette nouvelle organisation, j’ai vraiment réduit le montant de mes dépenses liées à l’alimentation.

organiser-courses-alimentaires

Organiser ses courses alimentaires lors de l’achat

Repérer les promotions et les produits à DLC/DLUO courte

Tout d’abord, essayez de décortiquer les publicités du coin, et étudiez les promos de votre supermarché préféré. Attention tout de même aux offres trop alléchantes, vérifiez le prix au kilo ou au litre. L’avantage des produits type « 1 acheté, 1 gratuit » est que cela permet de découvrir des aliments que l’on avait pas encore testé. Il y a également de nombreuses réductions tout au long de l’année, et parfois, acheter un produit de marque coûte moins cher que le produit de marque magasin.

Pour les produits à DLC ou DLUO courtes, j’en achète à chaque fois, notamment les produits frais, que je cuisine aussitôt ou que je congèle. Ces produits ne sont pas nocifs pour la santé, il n’y a donc aucune crainte à avoir ( rappel : 3 astuces indispensables en cuisine).

Faire une liste … et s’y tenir !

Essayez d’avoir en tête les produits dont vous avez vraiment besoin, pour éviter de se disperser. J’ai remarqué que plus le magasin est petit, moins on se dirige vers les rayons hors alimentaires (et là, on est certain de plomber notre ticket de caisse). C’est pourquoi je fais mes courses alimentaires presque toujours dans le même magasin, je réserve une petite visite ultérieure pour une autre fois (aller en éclaireur avant), et j’évite les hypermarchés, je suis toujours perdue, et il y a bien plus de monde.

Comparer les prix

Il est aussi important de comparer les prix au kilo. Les promotions peuvent par exemple induire en erreur, on pense réaliser des économies alors qu’il n’en n’est rien. Pire : parfois, le fait d’acheter un lot coûte plus cher qu’un achat à l’unité. Autre astuce : je garde les tickets de caisse de chaque enseigne (en général, c’est limité à 3) et je compare les prix.

Mon organisation sur un mois

Un plein par mois pour l’hygiène et les surgelés

J’avais déjà évoqué le fait que j’apprécie de faire mes courses au Drive. Même si je continue de le faire, ceux qui sont près de chez moi ont peu de références et ne proposent pas toutes les promotions, ni les produits discount. J’utilise ce service une fois par mois, et uniquement pour l’épicerie.

Pour les surgelés, je fais le plein de produits hors frais, fruits et légumes, une fois par mois.
Je fais le plein de viande et poissons.

J’essaie également de faire le plein concernant les produits d’hygiène, sans pour autant stocker. Mes astuces concernant les pompes doseuses fonctionnent toujours aussi bien.

J’achète les produits suivants :

  • hygiène et maison : papier toilette, produits d’hygiène
  • épicerie salée : conserves, pâtes, riz
  • épicerie sucrée : café, farine, sucre, pâtisserie
  • viandes/poissons surgelés : 50€, cela dure environ 1 mois et demi
  • accompagnements surgelés : pommes frites, légumes

Un sac cabas 1 à 2 fois par semaine

Pour tout ce qui est produits frais ou ce qui peut arriver à manquer, je fais mes courses 1 à 2 fois par semaine, et ce, uniquement avec un sac cabas.

Pourquoi ? J’ai remarqué que je réalise des économies réelles de cette façon. En général, j’en ai entre 20€ et 25€. Je vais dans deux magasins (et au marché de temps en temps) : un discount, car le pain y est moins cher ainsi que quelques produits ; le 2ème est un supermarché, de petite surface, où je ne perds pas un temps fou et où il y a moins de tentations. Le petit plus en hiver : j’y trouve des cagettes en bois pour notre poêle.

Je me suis rendue compte que je dépensais plus en essayant de faire des courses toutes les semaines, ou tous les dix jours, car on ne pouvait s’empêcher de faire des achats entre temps. Et cette méthode me permet également d’avoir tout le temps des produits frais.

Enfin, réaliser mes achats aux mêmes endroits me fait gagner du temps. Si je vais ailleurs, c’est vraiment occasionnellement, et si je recherche un produit spécifique, mais ce n’est pas pour mes courses hebdomadaires.

La cuisine familiale avec les restes

J’ai pris le pli de cuisiner pour 2 repas. Je cuisine donc deux fois plus et je peux ainsi retrouver un plat tout prêt pour le lendemain midi.

De même, je réalise très régulièrement l’inventaire de mes placards car j’ai constaté que stocker ne me permet pas de réaliser des économies, au contraire, car stock = argent qui dort.

J’ai aussi remarqué que quand on a un réfrigérateur plein et des placards remplis, on a tendance à consommer plus, et notamment ce qui se mange vite (exemple : gâteaux, charcuterie, biscuits apéritifs).

Les économies réalisées

De 700 €/mois …

Un exemple : il y a quelques années, nous travaillions tous les 2 loin de notre domicile, avec pas mal d’heures supplémentaires, et en rentrant, on avait (trop) souvent la flemme plus la fatigue de préparer le repas. Nous avons donc abusé des plats préparés, des fast-food, hormis nos prises de poids, j’avais calculé un montant mensuel de 700€ (nous sommes 2), sans compter les sorties…

… à – de 200€/mois

Aujourd’hui, en achetant des produits de base, et en cuisinant des produits simples, le mois dernier, nous avons dépensé à peine 40 €/semaine, soit un total de – de 200 € /mois (chats compris, nous achetons les croquettes en magasin spécialisé).

Moins de viande, plus de produits frais, un seul produit plaisir

Nous achetons aujourd’hui moins de viande, car au final, nous en consommons trop dans les pays occidentaux. Rappelons la petite règle de l’équilibre alimentaire : groupe viande/oeuf/poisson (apport en protéines), une fois par jour suffit, on l’oublie bien trop souvent. Et l’idéal est d’acheter directement chez le producteur, moins de circuit de distribution, et des produits de haute qualité.

Concernant un plat qui me fait plaisir, je limite à un seul par plein de courses. Par exemple, j’adore le saumon (ou encore meilleure, la truite fumée, qui coûte moins cher). Mais je ne vais pas en prendre à chaque fois…cela va donc être mon achat plaisir de la semaine. Et c’est tout.

Et vous, avez-vous réalisé des économies sur vos courses ? Et de quelle manière ?

Organiser ses courses alimentaires
Étiqueté avec :                    

2 commentaire(s) au sujet de “Organiser ses courses alimentaires

  • 4 avril 2016 à 17 h 38 min
    Permalien

    Hello,
    Je vais être franc, mon budget alimentaire me dépasse souvent. J’achète beaucoup de choses inutiles. Tes astuces me semblent vraiment bien. Je vais les mettre en pratique la prochaine fois. J’espère que je pourrais réaliser quelques économies. 🙂

    Répondre
    • 9 avril 2016 à 23 h 58 min
      Permalien

      Le budget alimentaire doit être géré car c’est un poste de dépense qui peut vite monter … alors, tes dernières courses, raconte-moi ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *